Warning: A non-numeric value encountered in /home/lantreau/public_html/wp-content/themes/Divi/functions.php on line 5841
Sélectionner une page

La montagne

Je profite de cette journée maussade pour faire un petit bond en arrière et vous présenter un gâteau réalisé il y a quelques temps déjà.

C’était pour un camp de krav maga organisé par son compagnon Cédric, qu’une amie m’avait demandé si je pouvais confectionner un dessert… pour une quarantaine de personnes, une première pour moi car cela signifiait une pièce montée obligatoire – défi n°1 !

Défi n°2 ? Il faut quand même le souligner, quand on m’a dit : « J’aimerai une montagne, une maison militaire et un lac » afin de rappeler les lieux du camp, il est certain que j’avais vite imaginé la carte postale, mais pour la transposer en sucre c’était déjà moins coton!

Restait le transport… et ses quelques virages en épingles à inclure dans l’équation, d’autant que je ne me rendais pas sur place, il fallait donc que les éléments soient stables – défi n°3 !

Finalement, ma plus grande difficulté, a été d’imaginer le gâteau. Une montagne c’est grand, très grand et un chalet c’est petit dans une masse rocheuse, encore plus en y ajoutant un lac et forcément cela implique des disproportions qu’il faut réduire au maximum si on veut que cela ressemble encore à quelque chose. J’avais d’abord penser sculpter la montagne dans le deuxième étage, mais j’ai préféré en poser une en RKT au-dessus pour donner de la hauteur.

La petite maison militaire est composée d’une base en RKT également, sur laquelle sont collés le toit et les murs en plaques de pâte à sucre marquées à la main pour l’effet briques et poudrées pour les faire ressortir.

Des sapins, un lac, une barque (petit clin d’œil au job de Cédric) pour compléter le décor sur ces deux gâteaux recouverts de pâte à sucre blanche puis colorés à l’aérographe. Une dernière petite touche finale avec le logo.

On repart à l’aventure ?










Les p’tits pingouins

La ronde des anniversaires reprend et pour commencer je vous emmène dans le sud (très, très au sud!)

C’est en feuilletant le livre de Chokolate rapporté d’un atelier, que ma jeune demoiselle a trouvé son bonheur pour une petite fête d’anniversaire avec les copains.
« Je veux les p’tits pingouins maman! Ils sont trop mignons. »
Elle a quand même hésité avec d’autres modèles du livre… mais dans tous les cas, cela change de la Reine des Neiges. Ce qui est très plaisant.

Pour accompagner et mettre en valeur ces personnages, un décor glacé simple et épuré en terme de couleur, sous le regard approbateur de ma choupette.

Sur le plan « technique », pas de difficultés particulières à relever d’autant que la description des étapes dans le livre était détaillée. Les pingouins sont fait en pâte à sucre noire déjà teintée et mélangée avec du tylose car je n’avais pas en stock de pâte de modelage. Cependant, je la conseille vivement car malgré le CMC, la pâte à sucre avait tendance à s’affaisser et n’a séché que très lentement.

Un emporte pièce pour les flocons, un peu d’imagination pour personnaliser les plus grands, des tas de boules de neige (les copains en ont raffolé), un peu de poudre bleue pour un effet givré et le tour est joué.
Et en parlant de flocon, le grand bleu sur le gâteau est fixé à l’aide d’un cure-dent qui vient piquer l’arrière juste ce qu’il faut pour le maintenir droit.

Antarctique, nous voilà…






Lana

Bonjour tout le monde!

C’est à l’occasion d’un Noël entre amis que j’ai confectionné ce gâteau et le moins que l’on puisse dire, c’est que personne ne l’avait vu venir… enfin soyons réaliste, je pense que seul le thème a créé la surprise… Pas de traditionnel Père-Noël ou de sapin, ni même un Rudolf, cette fois j’avais envie de souligner un autre événement spécial, l’arrivée de Lana une semaine auparavant. Mon premier gâteau de naissance, pour une demoiselle dont le papa n’est autre que mon webmaster, celui qui me donne plein de coup de pouce pour ce blog.

Le design de ce gâteau se voulait doux et relativement épuré avec la possibilité de m’essayer aux petites roses ainsi qu’à l’effet parquet que l’on trouve sur le plateau, le tout dans des tons de gris et violet avec un prénom au graphisme « disnéen ».
Comme souvent, il me manquait un petit quelque chose au moment du montage final et un petit un doudou last minute est venu compléter les détails.

Un gâteau qui a eu l’effet escompé et plus encore…

Nadège, Juan, 1000 mercis pour votre spontanéité que je garde précieusement en mémoire.
Lana, petite princesse, bienvenue parmi nous…

Axy’








Minecraft

Pour les 10 ans de mon neveu, j’ai eu le plaisir de confectionner son gâteau d’anniversaire : au dessert, voici Minecraft!

Pour être dans le sujet, il fallait des pixels, des tas de petits pixels. Près de 1000… à confectionner un à un dans 14 teintes différentes (5 verts, 5 bruns, 3 gris et du noir) pour couvrir le gâteau tout chocolat et réaliser l’épée. Une étape chronophage mais pas très compliquée. Quoique il aura fallu composer un peu au moment de couvrir mon gâteau, car sa forme n’était pas parfaitement carrée.

Dans ce thème, le gâteau est souvent accompagné de personnages, cependant j’ai préféré mettre en avant la fameuse TNT du jeu pour sa couleur rouge qui ressort bien sur le vert. La base de la TNT est en RKT sculpté et ganaché. Recouverte de pâte à sucre rouge, elle est retravaillée à la poudre noire ce qui lui confère un aspect un peu vieilli. L’épée, elle, est un collage de pixels posés sur une base en gumpaste.

Comme toujours dans ces projets il y a la part de préparation entre découpages et modelages, puis viennent les moments géniaux, ceux durant lesquels on crée les détails et celui de l’assemblage des éléments qui font que la réalisation prend vie…

Un Loïc ravi, qui a décidé de conserver ses bâtons de trinitrotoluène en souvenir.








Skylanders – Wash Buckler

Skylanders : voilà le thème choisi par Augustin pour son anniversaire! Sa maman m’a laissé carte blanche pour réaliser ce gâteau. Une vraie chance, même si j’avoue m’être sentie un peu perdue face à ce sujet que je ne connaissais absolument pas et que j’ai même confondu avec Highlander pendant un instant…. Skylanders, c’est un jeu qu’on active par des personnages physiques qui se présentent sous forme de figurines à poser sur un portail connecté à une console.

Voilà pour le concept, seulement des personnages il y en a une pléthore. Alors j’ai choisi de ne faire qu’un héros. Et mon coup de coeur s’est porté sur Wash Buckler, une sorte de poulpe pirate dont les détails me plaisaient énormément.

Coté réalisation, le modelage des tentacules a représenté la plus grande difficulté! Autant pour en obtenir huit de forme acceptable et d’une seule pièce , que pour poser les faces antérieures vertes et les ventouses. Ne me restait plus que le modelage du torse et de la tête.

Wash Buckler pose sur un « gâteau portail » et mesure une petite dizaine de centimètre, ce qui rend les détails plus difficiles à façonner mais c’est ce que je préfère. Le plateau peint àen bleu à l’aérographe pour rappeler la mer est rehaussé du prénom au couleur des petites ventouses.

Un dessert réceptionné par la maman et le grand frère dont l’expression de visage – qui semblait dire : WHOUA mais sans le son – reste dans ma mémoire. Une réaction spontanée comme je les aime et qui sont mes plus belles récompenses!

Let’s play!